La nature au fil des saisons - SEPTEMBRE 2016

  - Aeschne mixte    
    - Le panais sauvage    
    - Renouée aquatique    
    - Les tenthrèdes    
         
         
         
         
 
La nature au fil des saisons      
             
         
      Aeschne mixte (Aeschna mixta)
      Ordre : Odonate – Famille : Aeschnidés
       
   
Premier contact en ce mois de septembre avec cette espèce qui fait monter le compteur à 10 espèces pour notre village.
L’aeschne mixte est une espèce à large distribution euroasiatique ; elle atteint le Japon, présente aussi localement dans le nord du Maghreb, très commune en France du Sud. Population plus clairsemée dans le Nord/Pas de Calais et la Corse.
L’espèce affectionne les eaux stagnantes ou à courant lent bordées de phragmites et plantes aquatiques. Elle a trouvé dans les mares de notre réserve naturelle les conditions de vie qui lui conviennent.
Elle est visible de juin à novembre avec un pic en août/septembre. Il arrive de la voir même après les premières gelées nocturnes.
On la reconnait facilement à deux barres jaunes obliques sur le thorax ; le mâle est brun foncé avec des taches bleues, la femelle a des taches vertes ou bleues. Tous deux ont une tache jaune en forme de clou derrière le haut du thorax (voir photos).
 
     
             
 
             
 
 
         
 
   
 
           
      Le panais sauvage ( Pastinaca sativa)    
      Famille : Apiacées (autrefois Ombellifères)  
          
   
La majorité des Apiacées ont des fleurs en ombelle blanches (carotte sauvage, grande Berce par exemple). Le Panais est le seul dans le village à les avoir jaunes.
C’est une plante bisannuelle de 60 à 100cm de haut qui pousse le long des chemins, sur les talus secs, les terrains en friche. Elle fleurit de juillet à août. En septembre, elle est en graines. Les feuilles sont larges, pennées et divisées en 3-7 paires de folioles échancrées.
La sève du panais est urticante : elle provoque des brûlures sévères qui apparaissent plusieurs heures après sur la peau, surtout au soleil. La racine blanche est comestible.
 
             
 
             
 
             
 
             
 
             
 
             
             
         
      Renouée aquatique (Persicaria amphibia ou Polygonum amphibium)    
      Famille : Polygonacées    
             
   
La plante présente deux formes : l’une terrestre, l’autre aquatique. Dans le premier cas, elle est plus petite, ses feuilles sont poilues et très arrondies à la base. On la trouve sur les berges humides ou boueuses. La forme aquatique pousse dans l’eau ; les feuilles flottent à la surface, elles sont elles aussi arrondies à leur base. Ce détail différencie l’espèce de la renouée persicaire qui les a lancéolées. Les fleurs sont roses et en épi, toute espèce confondue.
 
             
 
             
 
             
      Les tenthrèdes    
      Ordre : Hyménoptères – Famille : Tenthrédinidés    
             
   
Vaste famille d’un millier d’espèces difficiles à distinguer les une des autres. Beaucoup sont ravageurs des jardins. Ce sont les larves qui dévorent les feuilles. Elles sont encore appelées « fausses chenilles » en raison de leur forte ressemblance avec les chenilles de papillon. Elles sont en grand nombre et dépouillent un arbuste de ses feuilles en quelques semaines.
Les adultes sont aussi appelés « mouches à scie ». En effet, les femelles possèdent un ovipositeur en forme de lame de scie à bois. Il leur permet de découper des fentes dans les végétaux où elles déposent leurs œufs. Si les tenthrèdes appartiennent au même ordre que l’abeille où la guêpe, elles n’ont pas une « taille de guêpe » : leur abdomen est relié au thorax sur toute sa largeur.
 
      Quelques espèces :      
     
1-
Tenthrède de la ronce (Arge cyanocrocea)    
 
 
2-
Tenthrède du groseillier (Nematus ribesii)    
     
3-
Tenthrède du noisetier (Croesus septentrionalis)    
     
4-
Tenthrède de la menthe (Tenthredo marginella)    
     
5-
Galle contenant la larve de Pontania proxima sur feuille de saule    
     
6-
Tenthrède de la rave (Athalia rosae)    
         
   
1
Tenthrède de la ronce  
 
       
   
2
Tenthrède du groseillier    
 
 
 
 
   
3
Tenthrède du noisetier      
             
 
         
   
4
Tenthrède de la menthe    
   
 
             
 
5
Galle contenant la larve de Pontania proxima sur feuille de saule    
   
       
 
             
 
6
Tenthrède de la rave    
             
 
             
             
           
         
       
             
     
             
 
         
 
         
 
 
La nature au fil des saisons