La nature au fil des saisons - SEPTEMBRE 2015

  - La menthe aquatique ou menthe rouge(Mentha aquatica)    
 
- Le lycope d’Europe ou chanvre d’eau (Lycopus europaeus)    
    - L’aeshne bleue (Aeshna cyanea)    
    - Le sureau noir (Sambucus nigra)    
         
         
 
La nature au fil des saisons      
           
             
      La menthe aquatique ou menthe rouge(Mentha aquatica)
      Famille : Lamiacées
       
   
Cette plante vivace se plait tant au soleil près de la mare du dépôt VNF qu’à mi-ombre dans le fossé humide du chemin qui longe le dépôt. La plante fleurit de juillet à septembre et ses feuilles dégagent une odeur agréable comme toutes les menthes. On reconnait la menthe aquatique à ses fleurs lilas en capitule terminal arrondi. La menthe des champs se termine, elle, par des feuilles. La plante contient un composant hépatotoxique qui la rend inconsommable. Hybridée avec la menthe crépue, elle donne la menthe poivrée que l’on peut consommer. Seules, les abeilles peuvent la visiter, car la plante est mellifère.
 
     
             
 
 
         
 
             
       
 
      Le lycope d’Europe ou chanvre d’eau (Lycopus europaeus)      
      Famille : Lamiacées      
             
   
De la même famille que la menthe aquatique, elle pousse aux mêmes endroits humides et à la même période. Les petites fleurs poussent en verticille (tout autour de la tige) juste au dessus des feuilles opposées et espacées régulièrement sur la tige. Elles sont blanches et ponctuées de petits points pourpres. Les feuilles pointues et dentées évoquent celles du chanvre d’ou le nom. De celles-ci on peut extraire une teinture noire.
 
     
     
   
 
 
 
 
   
 
   
   
             
   
           
             
      L’aeshne bleue (Aeshna cyanea)      
      Ordre : Odonates – Famille : Aeshnidés      
       
   
Commune de mai à octobre, elle fait partie des espèces les plus grandes. L’individu photographié est un mâle en chasse au-dessus d’une mare dans le dépôt VNF. Il a le corps noirâtre avec des taches vertes séparées près du thorax, bleues et soudées sur les derniers segments. Le thorax brun a de larges bandes jaunes. L’espèce vole parfois très loin de l’eau. Mais son habitat reste les eaux stagnantes de la petite mare, comme chez nous, au grand lac. La femelle pond dans les plans d’eau de petite dimension.
 
             
 
   
 
   
   
 
      Le sureau noir (Sambucus nigra)      
      Famille : Caprifoliacées      
   
   
Ses fruits, noir-violacé, sont mûrs dès septembre et disparaissent en octobre. Ce sont des baies globuleuses nombreuses piquées sur des pédicelles eux-mêmes rougeâtres qui penchent vers le sol. Elles succèdent aux fleurs épanouies en juin. Les corymbes, lors de la floraison, sont plats et nombreux, si bien que l’arbrisseau semble couvert de « galettes » blanches. Le sureau noir est le plus souvent buissonnant, mais il peut prendre la forme d’un arbre. Sa cime est arrondie. La hauteur varie de 2 à 4m et peut atteindre un maximum de 10m. Le nom latin « sambucus » fait allusion aux flûtes que les pâtres grecs taillaient dans ses rameaux creux. Les baies de sureau sont efficaces contre la grippe. Elles sont utilisées également en cuisine sous forme de jus, de gelée ou de confiture. On en extrait aussi un colorant alimentaire. En jardinage, on peut utiliser les feuilles ; on obtient un purin (1Kg de feuilles pour 10L d’eau) efficace contre le mildiou et les pucerons. Enfin, de nombreuses espèces d’oiseaux apprécient les baies de sureau.
 
   
 
 
 
   
 
   
 
             
 
             
             
       
             
 
             
 
             
 
             
 
         
 
         
 
 
La nature au fil des saisons