La nature au fil des saisons - MAI 2013

       
 

- Grande consoude (Symphytum officinale)      
  - Anthrisque ou Cerfeuil des Bois (Anthriscus Sylvestris)    
  - Bourse à Pasteur (Capsella Bursa-Pastoris)    
 
- Gerris (Gerris lacustris)    
    - Le martinet noir (Apus apus)    
         
         
         
         
         
 
La nature au fil des saisons      
           
      Grande consoude (Symphytum officinale)      
      Ordre : Lamiales – Famille : Boraginacées
       
   
Cette grande plante robuste aime l’ombre et la fraîcheur des fossés, des prés humides ou le bord de l’eau. Sa hauteur varie de 30cm à 130 cm .Elle pousse en colonies. Très commune en France, on la trouve aussi partout en Europe, en Russie, en Asie centrale et en Chine. Les feuilles atteignent aisément une taille de 40cm de long sur 15 de large. Couvertes de poils raides, elles sont rêches. Les fleurs, inclinées vers le sol, sont blanc/crème ou rose clair à foncé. Elles apparaissent mi-mai. Les tiges ont, elles aussi, des poils « piquants ». Ses vertus à cicatriser les plaies et à consolider les fractures expliquent le deuxième terme de son nom scientifique. Autrefois utilisée en médecine, l’usage interne de cette plante est aujourd’hui abandonné : on a découvert qu’à forte dose (médecine ou consommation alimentaire), elle attaque le foie. Par contre, elle constitue un engrais bio riche en minéraux lorsqu’elle est utilisée sous forme de purin, mulch ou compost.
 
     
     
           
 
 
 
 
 
       
 
 
             
 
       
 
 
 
             
 

       
 
 
    Anthrisque ou Cerfeuil des Bois (Anthriscus Sylvestris)
      Ordre : Apiales - Famille : Apiacées(ex Ombellifères)      
       
   
L’identification des Apiacées n’est pas évidente pour la plupart d’entre nous. Celle du cerfeuil des bois est grandement facilitée par le fait qu’il est le premier à fleurir et qu’actuellement il est le seul représentant de sa famille. Cette famille appelée autrefois « Ombellifères » nécessite une petite explication du mot « ombelle ». En botanique, il désigne une inflorescence dont les pédoncules partent tous d’un même point pour s’élever au même niveau comme les rayons d’un parasol (Latin : umbella >parasol). Il existe des ombelles simples et des ombelles composées; dans le deuxième cas, au bout de chaque rayon on observe de nouveaux rayons plus petits qui portent les fleurs. Pour le cerfeuil des bois, l’ombelle est composée et les fleurs blanches se groupent en ombellules, celles du bord sont plus grandes que les autres. Le nombre de rayons varie (de 1 à 15). La floraison s’étale d’avril à juin, voir jusqu’en août.
 
             
 
 
 
   
 
   
 
   
 

   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
 

 

   
 
      Bourse à Pasteur (Capsella Bursa-Pastoris)      
      Famille : Brassicasées      
    Très commune et ubiquiste, elle a une hauteur modeste de 5 à 8 cm (elle peut atteindre toutefois 30 à 50cm). Lors des hivers doux, elle fleurit toute l’année. Ses petites fleurs blanches ont 4 pétales. Sur la tige, on observe les rangées de fruits aplatis en forme de cœurs, ils ressemblent à la bourse que portaient les pasteurs (comprendre les bergers), elle aussi souvent plate, d’où le nom de la plante. Les feuilles sur la tige sont lancéolées et engainantes. Les feuilles basales sont plus nombreuses et forment une rosette. Donnée aux poules, leurs œufs sont plus sombres. La plante, considérée comme mauvaises herbe, a des vertus médicinales. Elle agit sur le sang et résoud de nombreux problèmes de circulation. Elle cicatrise les plaies. Elle est utilisée en médecine pour des problèmes cardiaques.
 
     
     
     
     
         
 
         
 
         
 
         
 
         
 
         
         
         
   
 
         
      Gerris (Gerris lacustris)      
      Ordre : Hémptètre/Htéroptères- famille : Gerridés      
    Un insecte étonnant : il marche sur l’eau ! Ses pattes médianes et postérieures le propulsent à grande vitesse et jusqu’à un mètre de distance. Elles se terminent par des poils hydrofuges qui lui permettent cette prouesse. Les pattes antérieures servent à capturer des proies qui tombent ou remontent à la surface de l’eau. Le Gerris est un insecte de 15 à 17 mm. C’est une punaise d’eau. Il vit sur les mares et les étangs souvent en groupes nombreux. La reproduction à lieu après l’hiver, puis en été: il y a deux générations par an. D’autres invertébrés sont capables de se déplacer sur l’eau, notamment des araignées (dolomède triton par ex.)
 
             
 
       
 
   
   
 
   
   
 
   
   
       
         
             
      Le martinet noir (Apus apus)      
      Ordre : Apodiformes – Famille : Apodidés      
   
Voici un oiseau surprenant ! Il ne se pose jamais, mis à part pour nicher et encore, en hauteur. Ses pattes très petites et ses longues ailes en lame de faux lui interdisent tout décollage. Son nid se situe en conséquence sur le rebord d’une falaise ou sous un toit (résidence du Mont Liébaut à Béthune et coron de la rue du 8 mai à Annezin par exemple). L’oiseau commence à se reproduire à l’âge de 3 ans. L’accouplement à lieu en vol lui aussi : le couple se laisse descendre à grande vitesse avant de se séparer et reprendre de l’altitude. Les martinets noirs passent l’hiver au sud de l’Afrique et nous reviennent autour du 1er mai. Ils se nourrissent d’insectes capturés en vol. Leur vitesse peut atteindre 140-150 Km/H. Si le temps est dépressionnaire et ne permet pas de satisfaire leurs besoins alimentaires, les oiseaux peuvent effectuer une rétro-migration et parcourir 500 Km en une journée. Des petits groupes d’une trentaine d’oiseaux viennent actuellement chasser au-dessus de la commune. Leurs cris stridents préviennent de leur présence. Sa rapidité rend sa photographie difficile; j’ai réussi à en prendre une seule !
 
         
 
   
 
         
 
         
         
 
   
 
 
La nature au fil des saisons