La nature au fil des saisons - Juin 2015

  Les plantains : le Grand plantain et le plantain lancéolé    
 
Les Hyménoptères : guêpe commune et abeille domestique    
    - L’abeille domestique (Apis mellifera)    
    - La guêpe commune (Vespula vulgaris)    
         
         
         
         
 
La nature au fil des saisons      
           
             
      Les plantains : le Grand plantain et le plantain lancéolé
      Famille : Plantaginacées.
       
   
Petite famille qui ne comprend que six espèces. Par contre les deux espèces décrites ci-dessous sont omniprésentes parmi les herbes avec lesquelles elles se confondent hormis en période de floraison et c’est particulièrement le cas ce mois ci pour le plantain lancéolé. Le grand plantain fleurira un peu plus tard, cet été.
Autres espèces :
• Le plantain moyen
• Le plantain maritime
• Le plantain corne de bœuf
• Le plantain des Indes
 
     
     
       
 

 
 
 
 
 
 
             
      Le grand plantain (Plantago major)      
 
A cette période on observe simplement ses feuilles qui se présentent sous forme de rosette au ras du sol. Elles sont très larges et on voit nettement les (3 à 9) nervures parallèles. Elles sont vert sombres et épaisses. Un peu plus tard les fleurs vertes apparaîtront sous forme d’épis floraux. A maturité, des anthères* pourpres donneront un peu de couleur à la plante. *les anthères sont le sommet des étamines, ils contiennent le pollen.
La plante a de très nombreuses vertus médicinales tant du point de vue externes que du point de vue interne. Mais attention, sa cueillette doit être faite loin des champs cultivés et autres endroits pollués par les pesticides.
 
             
 
             
 
      Le plantain lancéolé (Plantago lanceolata)      
   
Ses feuilles sont également situées à la base de la plante, mais étroites, dressées et en forme de fer de lance, d’où le nom. Les fleurs sont aussi en épi mais au sommet d’une tige anguleuse si bien qu’on remarque immédiatement cette plante. Quand les anthères de couleur blanches apparaissent on la remarque inévitablement, d’autant que la plante pousse en grand nombre. L’épi est de couleur brune.
 
             
 
             
 
 
 
   
 
   
 
   
 
 
         
 
           
   
      Les Hyménoptères : guêpe commune et abeille domestique      
             
   
C’est un ordre immense qui comprend 130 000 espèces connues que j’ai choisi de vous présenté aujourd’hui. Au premier coup d’œil on ne peut distinguer la différence avec les diptères : les hyménoptères possèdent deux paires d’ailes, mais les ailes postérieures, plus petites, sont solidaires des ailes antérieures par une rangée de crochets si bien qu’on a l’impression qu’ils ont une paire d’ailes. Guêpes, fourmis* et abeilles appartiennent à cet ordre ; je vous présente ces espèces dites sociales car vivant en société organisée où chaque individu a un rôle bien défini : reine reproductrice, mâle reproducteur et ouvrières ( femelles stériles assurant la vie de la société).*Les fourmis seront présentées ultérieurement.
 
             
 
      L’abeille domestique (Apis mellifera)      
      Ordre : Hyménoptère – famille : Apidés      
       
 
Beaucoup plus sympathique que la précédente, elle peut, elle aussi, piquer. Mais domestiquée depuis la nuit des temps elle nous donne le miel et ça c’est primordial. Elle permet, en butinant, la pollinisation de nombreuses plantes et c’est un service vital pour notre propre alimentation : sans elle plus de reproduction des plantes à fleurs ! Elle devient rare pourtant. Un ennemi redoutable détruit sans pitié des ruches entières : le frelon asiatique. Présent dans le sud/ouest, on surveille avec inquiétude sa progression vers le nord/est. Je vous ai mis le portrait de cet indésirable : oui oui, j’ai surmonté ma peur pour le photographier du côté de Pau(64) l’été dernier.
Consultez la vidéo : 30 frelons vs 30000abeilles Koreus en tapant « frelon asiatique » dans Google
Notre amie est victime d’un mal encore plus ravageur qui extermine des ruchers entiers : on dit que c’est un produit fabriqué par l’homme ? Comment est-ce possible ? On est capable de faire ça ! Comme pour l’espèce précédente il y a une reine, plus grosse qui assure la reproduction. Des ouvrières chargées de rapporter le pollen à la colonie. Il nourrira tout le monde surtout l’hiver venu. Et des mâles, un peu plus trapus que les ouvrières, appelés parfois faux-bourdons. Il existe plusieurs races d’abeilles, certaines presque noires, d’autres avec des anneaux orangers, l’italienne avec une tache orange très nette.
 
   
 
   
 
 
 
 
 
 

 

   
           
      La guêpe commune (Vespula vulgaris)      
      Ordre : Hyménoptères – Famille : Vespinés      
             
   
Elle est apparue en nombre dès le mois dernier… Son oviposteur transformé en aiguillon venimeux en fait un insecte détesté des pique-niqueurs, des amateurs de barbecue et des éco-citoyens qui vont jeter leurs bouteilles aux containers dédiés. En effet, ce dard destiné à paralyser ses victimes sert également de moyen de défense en cas de danger et apparemment l’insecte se sent vite menacé. J’en ai fait les frais ! La douleur est intense. Elle s’accompagne parfois de troubles respiratoires en cas d’allergie. Pour la soulager, passer sous l’eau froide et frotter avec du vinaigre. Cela atténue mais plusieurs jours après on ressent encore des douleurs et souvent la piqûre s’accompagne d’un gonflement de la peau. La guêpe commune est un prédateur qui tue d’autres insectes. Mais elle adore aussi les sucres d’origine naturelle comme les fruits, et d’origine humaine : bières, soda etc… Il existe plusieurs espèces de guêpes. Pour les identifier il faut observer le dessin noir sur l’abdomen jaune et aussi et surtout celui sur la face (quand l’animal est mort de préférence !) Pour notre guêpe commune, il a la forme d’une « ancre ». Sur l’abdomen il varie selon le rang occupé dans la société : mâle, reine ou ouvrière. Elle a un prédateur : la bondrée apivore, capable de détruire les nids. Son terrain d’action se situe dans les clairières des forêts. Autour du bec, elle a un bouclier de plumes qui la protège des piqûres.
 
     
         
 
   
 
   
 
   
 
   
 
             
      Frelon Asiatique      
             
       
     
             
 
             
 
 
 
 
 
 
   
           
             
 
         
             
 
         
       
           
 
   
 
   
 
   
 
   
   
   
 
 
 
 
La nature au fil des saisons