La nature au fil des saisons - Juillet 2016

 
   
    - Fourmi noire des jardins    
    - Fourmi jaune des prairies    
    - Potentille rampante    
    - Ansérine    
         
 
La nature au fil des saisons      
             
           
      Fourmi noire des jardins (Lasius niger) et Fourmi jaune des prairies (Lasius flavus)
      Ordre : Hyménoptères – famille : Formicidés
       
   
De la même famille que l’abeille ou le bourdon, difficile de faire le rapprochement ? On comprend mieux à cette époque, période de la reproduction. Aptères (sans ailes) le reste de l’année, les mâles et la reine se dotent d’ailes. S’en suit des vols nuptiaux. Une fois l’accouplement réalisé, les mâles meurent et les reines perdent leurs ailes. Les ouvrières meurent également. La reine fonde une nouvelle colonie. Les vols nuptiaux sont l’occasion de voir le vol bizarre des étourneaux qui gobent cette nourriture abondante. Le pic vert, lui, retourne les fourmilières au sol et se nourrit des ouvrières et des larves.
 
     
           
 
  La fourmi noire des jardins :    
             
 
Omnivore, elle privilégie toutefois les matières sucrées des plantes et le miellat des pucerons (liquide sucré rejeté par l’insecte). On la voit courir sur les branches des buissons en quête de nourriture.
La fourmilière est dans le sol.
 
 
         
 
   
 
             
             
    La fourmi jaune des prairies :  
   
On la trouve parmi les herbes des pelouses et prairies dans les parties sèches. La fourmilière également souterraine est trahie par la présence de petits monticules de terre. Elle aussi aime les matières sucrées.
Note : il existe 12643 espèces connues à la date de février 2012.
Les fourmis sont présentes partout sur la terre, sauf aux pôles. Elles vivent en société où chacune à un rôle : ouvrières(femelles stériles) reines et mâles(reproduction) où soldats (défenseurs). Le nombre de fourmi est bien plus important que celui des êtres humains.
 
             
 
             
 
             
             
    Potentille rampante (Potentilla reptens)    
      Famille : Rosacées    
             
   
La plante est encore appelée quintefeuille en raison des cinq folioles de ses feuilles (parfois sept).C’est l’un des meilleurs critères pour l’identifier. En effet, l’ansérine, sœur jumelle également présente dans le village a des feuilles divisées en 15-25 folioles à bords dentés, gris vert au dessus et couvert de poils argentés dessous(voir photos).
La plante fleurit de juin à août. Les fleurs ont la couleur et la taille de celles des renoncules. Mais elles sont plus basses parmi les herbes et leurs 5 pétales sont bien séparés. La plante se propage par de longs stolons comme le fraisier mais se multiplie aussi après pollinisation par les fourmis. Les mammifères emportent ses fruits dans leur pelage et lui permettent de se propager.
La plante a été utilisée autrefois comme plante médicinale, rarement aujourd’hui.
 
             
 
             
 
             
 
             
           
      Ansérine (Potentilla anserina)    
      Famille : Rosacées    
             
   
Ses feuilles, typiques, se divisent en 15-25 folioles dentés. Le dessous est argenté du fait qu’il est couvert de petits poils blancs. Le dessus est gris vert. La plante est rampante. Les fleurs sont solitaires et parfois absentes quand le milieu est trop humide.
Elle fleurit de mai à août,en même temps que la potentille rampante.
 
             
 
             
         
 
         
 
 
La nature au fil des saisons