La nature au fil des saisons - JANVIER 2012

       
    - Foulque macroule :(fulica atra)    
    - Gallinule poule d’eau :(Gallinula chloropus)    
    - Tussilage - Pas d’âne (Tussilago farfara L.)    
         
 
La nature au fil des saisons      
           
      - Foulque macroule : (fulica atra)      
             
   
De nombreuses troupes de foulques vivent sur les lacs, étangs et baies peu profondes en hiver. On trouve la foulque sur les pièces d’eau ouvertes, chez nous sur le canal. Ces gros rassemblements sont constitués d’oiseaux venus de régions plus septentrionales et se situent à Essars près du silo et à Beuvry non loin du pont de Gorre. Quelques individus sédentaires sont visibles du pont d’Hinges et au pont d’Avelette. Ronde, elle est grise de suie à tête noire. Son bec blanc à nuance rosée et sa plaque frontale blanche évitent toute confusion avec sa proche parente la gallinule poule d’eau. Sur l’eau on la reconnait également à sa taille supérieure et à l’absence de blanc sur le corps et à la queue.
C’est un oiseau d’eau, ses pattes puissantes ont de longs doigts lobés qui lui permettent de se déplacer sur la vase sans trop s’enfoncer. Elle les utilise pour s’envoler : elle frappe l’eau en «courant » à la surface avant de décoller. La plupart du temps, elle nage et pour se nourrir, plonge pour arracher la végétation aquatique au fond des étangs.
Au printemps, elle reste grégaire à la période de reproduction. Elle construit un nid volumineux avec les phragmites qui entourent les pièces d’eau. Il est souvent visible de la berge. Ses poussins sont nidifuges et s’enfuient à la moindre alerte, et ce, dès la naissance. Ils sont noirs avec du rouge et du bleu à la tête et ont aussi une collerette de duvet jaune/brunâtre autour du cou qui les différencie des poussins de poule d’eau.
 
     
           
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
   
 
   
             
         
      - Gallinule poule d’eau : (Gallinula chloropus)      
             
    Si les foulques vivent à découvert sur les plans d’eau, la poule d’eau se cache. Dans le village elle fréquente surtout les fossés en eau, on peut toutefois la voir à découvert, surtout à cette période sur les berges du canal ou sur le canal qui lui sert de refuge à l’approche du promeneur. Si elle a très peur, elle disparaît sous la surface et est capable de prolonger la plongée en laissant passer la pointe du bec pour respirer.
Elle est plus petite que la foulque, son plumage est aussi moins uniforme, son bec est d’un rouge vif qui attire l’œil et se termine par une pointe jaune. Elle a du blanc sur les flancs et sous la queue. Ses pattes n’ont pas de lobes mais ses doigts sont longs, ce qui lui permet de marcher sur les nénuphars, par exemple, sans s’enfoncer.
La gallinule se reproduit sur la commune, le nid est bien caché dans les roseaux. Les poussins sont identiques à ceux de la foulque: noirs avec du bleu aux yeux et du rouge au bec, la seule différence est l’absence de collerette. Eux aussi sont nidifuges, c'est-à-dire qu’ils voient dès la naissance, ont un duvet et sont capables de quitter le nid à la moindre alerte.
 
     
 
 
 
 
 
 
             
 
             
 
           
 

           
 
 
         
    Tussilage - Pas d’âne (Tussilago farfara L.)(Astéracées)    
 
    Le nom « tussilage » vient du Latin « tussis » (toux) et de « agere »(chasser), c’est vous dire que cette plante a des usages médicinaux. Quant au nom français « Pas d’âne » il fait référence à la feuille de la plante qui rappelle l’empreinte de cet animal.
Médecine: vendue sous forme de tisane et utilisée en décoction, elle est pectorale, calmante et peut être utilisée contre les entérites.
Cuisine: les jeunes feuilles peuvent être mangées en salade, elles sont riches en vitamines C, toutefois une consommation prolongée (au-delà d’un mois) devient toxique pour le foie; son usage est à proscrire pour les femmes enceintes ou en cas d’allaitement.
Nature: C’est l’une des premières plantes à apparaître en février. Ce pied, précoce, a donc un bon mois d’avance. Chaque fleur est formée d’un disque central entouré de fleurons rayonnants qui lui donne cet aspect si particulier !!! Chacune se tient sur une tige couverte d’écailles.
Comme vous pouvez le remarquer, il n’y a pas de feuille: elles apparaîtront lorsque les fleurs seront fanées. Elles sont bordées de petites dents noires. Le fruit est un bouquet d’akènes plumeux. Cette plante est commune dans toute l’Europe .On la trouve dans les milieux humides, ici au bord du canal.
 
 
 

 
 

 

   
         
 
 
 
 
La nature au fil des saisons