La nature au fil des saisons - DECEMBRE 2013

  - Mésange noire    
  - La méticuleuse ou la timide      
  - Goéland argenté (Larus argentatus)    
       
       
           
         
         
         
         
         
 
La nature au fil des saisons      
           
       
      Mésange noire (Periparus ater)
      Ordre : Passériforme- Famille : Paridés
       
   
Moins connue que ses cousines la mésange charbonnière et la mésange bleue, c’est une visiteuse d’hiver. Elle fréquente les mangeoires et c’est là qu’on la différencie le mieux de la mésange charbonnière. Si elle a le même dessin et les mêmes couleurs que celle-ci à la tête, elle n’a pas de jaune à la poitrine et au ventre. Sur l’aile, elle a deux barres alaires blanches bien visibles et c’est souvent à ce détail qu’on l’identifie, car elle bouge beaucoup ! Son habitat naturel est la forêt de conifères. On la trouve de l’Europe jusqu’en Chine. Elle se nourrit de graines d’épicéa, de sapins, de pins et de hêtre. L’oiseau est capable de faire des réserves, mais lorsque la neige ou le gel empêchent l’accès à la nourriture, on assiste à des invasions de l’espèce dans nos régions et jusqu’en Espagne.
 
     
     
     
           
 
 
 
   
 
   
 
       
 
 
    La méticuleuse ou la timide (Phlogofora meticulosa)
      Ordre : Lépidoptères- Famille : Noctuidés      
             
    Cette jolie noctuelle de 4/5cm d’envergure est visible de mars à novembre. Je l’ai rencontrée début décembre, posée sur un oranger du Mexique. On la trouve en abondance dans les vignobles, mais elle est présente partout en Europe et en France. Sa chenille est polyphage. Elle se nourrit sur les plantes basses, spécialement sur l’ortie blanche (Lamium album). Quand on sait que cette plante est très courante dans le village, pas étonnant que la méticuleuse y ait élu domicile ! Sa couleur peut varier et tendre vers le gris olivâtre, mais ses deux grandes taches en V au milieu des ailes sont invariables ainsi que la forme découpée des ailes à l’arrière.
 
     
             
 
 
             
 
 
 
   
 
     
 
      Goéland argenté (Larus argentatus)      
      Ordre : Charadriiformes- Famille : Laridés      
             
   
Présent toute l’année, il devient néanmoins beaucoup plus visible en Automne/Hiver : en effet, son vol est plus bas et même, il se pose dans les champs et sur les lampadaires le long du canal. En été, il vole en troupes nombreuses en décrivant des cercles comme les rapaces ou les oiseaux utilisant le vol à voile. Mais ce grand oiseau est capable de voler face aux vents violents. Quand tout va bien son vol est calme et puissant. Cette polyvalence mérite l’admiration ! Cet oiseau marin a su investir l’intérieur des terres à proximité de la mer. Pas très difficile au niveau alimentaire, les décharges humaines à ciel ouvert l’on attiré. Normalement son régime comporte poissons, crustacés et coquillages; pour ces derniers, il utilise une technique particulière : il les laisse tomber en vol sur le sol, ce qui provoque soit l’ouverture, soit la fracture de la coquille. A l’intérieur des terres, il consomme des vers de terre, des petits mammifères (j’en ai vu un, rue de Béthune, dépecer un cadavre de lapin sur la route) et à la saison des nids, des œufs et oisillons d’autres espèces. Il niche en colonies sur la côte: au sol, le plus souvent, et sur les falaises lorsqu’il y en a. Dans certaines villes côtières (normandes), il niche également sur les toits en terrasse. A la naissance et à l’envol, les oiseaux ont la couleur du sable mouillé ou de la terre. Il leur faudra quatre ans avant d’avoir le plumage adulte. Pour le distinguer de la mouette rieuse, voir les photos.
 
     
     
     
     
      Espèces proches :      
 
  Goéland Brun - présent aussi à Hinges à certaines périodes      
    Goéland Marin - Plus grand et uniquement sur la côte
 
  Goéland Cendré - plus petit, de la taille d’une mouette, présent à Hinges en hiver      
 
 
 
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
             
       
         
             
             
             
       
             
 
   
 
   
             
             
             
       
   
 
   
 
   
 
       
             
             
         
       
         
 
         
 
 
 
 
La nature au fil des saisons