La nature au fil des saisons - DECEMBRE 2012

     
 
- Mouette rieuse (Larus ribundus)    
    - Goéland cendré (Larus canus)    
    - La morelle noire (Solanum nigrum)    
    - Morelle Douce-Amère (Solanum dulcamara)    
         
         
         
         
       
         
         
         
   
     
             
             
 
La nature au fil des saisons      
             
           
      Mouette rieuse (Larus ribundus)      
      Ordre : Charadriiformes-Famille : Laridés      
             
    Un plumage pour chaque saison: même si les deux sexes sont semblables, le plumage diffère à la belle saison et à l’automne/hiver. A cette époque de l’année, la tête est blanche avec une tache sombre à l’arrière de l’œil et deux barres sombres qui traversent la calotte. Le bec a la base rouge avec la pointe noire. En période de reproduction, la mouette rieuse a la calotte brun-chocolat, le bec rouge sombre. La queue est blanche et les pattes rouges quelle que soit la saison. C’est un oiseau aquatique à répartition mondiale qui se reproduit à l’intérieur des terres, au bord des lacs, étangs ou marais. En hiver, on la trouve dans des habitats côtiers variés. Il n’est pas rare de la voir en ville. En dehors de la saison de reproduction elle vit en compagnie de ses semblables. Les troupes sont parfois très nombreuses. Omnivore, elle nettoie les villes et les plages. Elle capture aussi bien des insectes en vol que des petits poissons à la surface de l’eau. En automne, il n’est pas rare de la voir accompagner le tracteur pour profiter des vers de terre que la charrue met au jour. A chaque âge, son plumage: à la naissance, la mouette a la couleur de la terre sur laquelle elle repose. Lors du premier hiver, les couleurs de l’adulte gagnent le plumage, mais conserve de nombreuses traces brunes ; l’extrêmité de la queue est noire (pas chez l’adulte) et la base du bec est jaune (rouge chez l’adulte). Lorsque l’été arrive, elle ressemble à l’adulte, mais a encore le bout de la queue noire. Pour cette espèce, on peut donc avec un peu d’expérience, déterminer son âge.
 
             
 
         
 
         
 
         
 
         
 
   
 
   
 
   
 
   
 
         
         
   
 
   
   
   
   
             
         
      Goéland cendré (Larus canus)      
      Ordre : Charidriiformes-famille : Laridés      
             
    Voici un oiseau peu connu par la majorité d’entre nous car peu commun. C’est à cette époque et pendant tout l’hiver qu’on a le plus de chance de le rencontrer. De la taille d’une mouette, il se mêle souvent à leurs troupes nombreuses. Lui aussi a un plumage d’été et un plumage d’hiver ; il varie peu par rapport au premier: la tête blanche devient striée de raies sombres à partir de l’automne. Le bec jaune passe au gris avec une tache subterminale sombre. Les pattes jaunes elles aussi virent au jaune pâle, vert bleuâtre ou même gris (le passage entre les deux plumages offre des situations intermédiaires !). Nombre d’oiseaux d’origine scandinave passent l’hiver dans la région. Seulement quelques couples nichent dans le Nord au sud de Maubeuge (dans des carrières). C’est un oiseau marin qui se nourrit essentiellement de coquillages, étoiles de mer, crevettes, petits poissons. En hiver, son régime alimentaire comprend vers de terre, mouches, coléoptères et dans les villes ou les ports, des déchets humains. Quelques photos vous permettront de différencier mouette et goéland cendré, mais le long du canal vous aurez sans doute quelques difficultés à identifier l’un et l’autre oiseau.
   
             
 
             
 
         
 
         
 
         
         
         
             
           
             
      La morelle noire (Solanum nigrum)      
      Ordre : Solanales-Famille : Solanacées      
         
    Cette plante fleurit de juin à novembre, mais avec les températures douces que nous connaissons joue les prolongations ce mois-ci. Ses petites fleurs blanches sont semblables à celles de la pomme de terre avec laquelle elle pousse souvent. Elles sont formées de cinq anthères jaunes entourés de cinq pétales blancs en ‘’étoile ‘’, le tout, face vers le sol. Les fruits sont des baies vertes globuleuses qui deviennent noires à maturité, ce qui lui vaut le nom vernaculaire de « raisin de loup » dans certaines régions. La toxicité de ses baies lui donne encore le nom de « tue-chien ». Les feuilles sont par contre comestibles et sont préparées à la façon des épinards. La plante a des vertus médicinales : elle est antispasmodique, analgésique et sédative. Elle est réputée plus attirante que la pomme de terre pour les doryphores, mais la dernière fois que j’en ai vus, c’est il y a plus de quarante ans, dans le jardin de mon grand père !
   
         
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   
   
 
             
         
             
      Morelle Douce-Amère (Solanum dulcamara)      
      Ordre : Solanales- Famille : Solanacées      
    La fleur est identique à celle de sa cousine, la morelle noire, mais elle est violette au lieu de blanc. Sa tige s’agrippe aux arbustes La floraison est moins étalée que celle de la morelle noire: de juin à septembre. Les fruits sont des baies ovoïdes et non sphériques, de couleur rouge à maturité. Elles sont toxiques pour les mammifères, y compris pour l’homme. Elles perdurent de septembre à décembre et perdent de leur toxicité. Elles deviennent alors le régal des oiseaux. Cette plante aime avoir les pieds dans l’eau: on la trouve dans les fossés, au bord des chemins ou des bois.
   
             
 
   
 
   
 
   
 
   
 
         
 
         
     
         
             
             
         
         
 
 
 
 
 
 
         
 
         
     
         
             
             
         
   
   
 
 
 
 
 
   
 
         
       
         
         
             
             
             
         
 
   
 
 
   
 
         
   
 
         
 
 
La nature au fil des saisons