La nature au fil des saisons - Avril 2015

  - Canard souchet (Anas clypeata)    
 
- Le bruant proyer (Emberiza calandra)    
    - La Belle Dame (Cynthia cardui)    
    - La Petite Tortue (Aglais urticae)    
    - Bergeronnette grise (Motacilla alba)    
         
         
         
 
La nature au fil des saisons      
           
      Canard souchet (Anas clypeata)      
      Ordre : Ansériformes- Famille : Anatidés
       
   
Voici un canard à la silhouette très particulière que n’importe qui peut identifier. Son long bec en forme de spatule le différencie de toute autre espèce. Un couple s’est posé le 7 avril sur le canal dans son voyage migratoire de retour vers les zones septentrionales de l’Europe. Le mâle est très voyant : col vert comme le colvert, poitrine et ventre blanc avec une tache marron au milieu, dos gris. La femelle est plus terne mais a le bec identique au mâle. Ce bec permet de filtrer l’eau et de retenir plancton, mollusques et divers invertébrés ainsi que les graines des plantes aquatiques. Une petite partie de cette espèce est résidente en France, au plus près dans les marais arrières littoraux picards, un peu plus loin en Bretagne et Loire atlantique.
 
     
       
 
 
 
 
 
 
 
             
 
             
 
             
 
             
       
 
      Le bruant proyer (Emberiza calandra)      
      Ordre : Passériformes – Famille : Embérizidés      
             
   
Cette famille est représentée par trois espèces dans notre région: le bruant jaune, le bruant des roseaux (déjà présentés), et le bruant proyer. Il est de loin le moins commun et son plumage discret ne facilite pas son observation. Il a un plumage ressemblant par ses couleurs à celui de l’alouette. Heureusement, pour chanter, il quitte le sol et se perche sur les lignes électriques, les arbres, les buissons. On distingue alors dans la mandibule supérieure une « dent » (voir photo) qui l’identifie immédiatement. Contrairement aux autres bruants, les deux sexes sont semblables. Le mâle est polygame. Le nid se situe au sol. Si les petits sont nourris d’insectes et de leurs larves, d’escargots ou de vers, d’araignées, les adultes consomment des graines de plantes sauvages ou de céréales, des feuilles, bourgeons et baies. Ils picorent surtout au sol. L’espèce est signalée dans la région. Ma dernière observation date de 2011. Alors ouvrez l’œil !
 
     
     
   
 
   
 
   
 
   
 
   
   
   
 
         
 
           
  La Belle Dame (Cynthia cardui)
      Ordre : Lépidoptères – Famille : Nymphalidés      
             
   
Espèce commune d’avril à novembre, souvent observée au sol, d’une envergure de 5,5 à 6 cm. La couleur générale du dessus est orange taché de noir et blanc à la pointe des ailes antérieures, le bord des ailes est ponctué de petites taches noires. Ce papillon est capable d’effectuer de grandes migrations comme les oiseaux (d’Afrique jusqu’en Europe du nord et inversement). Il se nourrit sur les chardons, mais aussi sur les orties, la lavande, la mauve ou la bardane.
 
             
 
   
 
   
 
   
 
 
 
 
 
 

 

   
           
      La Petite Tortue (Aglais urticae)      
      Ordre : Lépidoptères – Famille : Nymphalidés      
             
   
Un peu plus petite que l’espèce précédente avec une envergure de 4-4,5 cm. Assez commune de mars à octobre. Le dessus des ailes est plus rouge-orange que la couleur de la Belle Dame. Le noir se réparti en trois taches sur le bord des ailes avant, séparées par deux taches jaunes blanchâtres. Trois taches noires arrondies également dans les ailes antérieures. La base des ailes postérieures est sombre en forme de triangle. Les quatre ailes ont une bordure ourlée de taches bleues. On l’observe au sol, sur les plantes basses, un peu partout surtout où poussent les orties, plante nourricière de sa chenille.
 
     
         
 
   
 
   
 
      Bergeronnette grise (Motacilla alba)      
      Ordre : Passériformes – Famille : Motacillidés      
             
   
Cet élégant oiseau est plus connu que les autres bergeronnettes car il vit près de l’homme. Sans être dépendant de l’eau, elle aime toutefois le canal et ses berges. Elle construit son nid sous les ponts ou sous le toit d’un bâtiment ancien. On la voit un peut partout. Elle recherche sa nourriture dans les champs ou le long du canal. Même si certains individus restent en hiver, la plupart migrent vers le sud-ouest, l’Espagne ou le Maroc. Elle revient en mars/avril pour se reproduire et passer la belle saison.
 
     
             
 
             
 
 
 
 
 
 
   
             
             
 
         
             
 
         
       
           
 
   
 
   
 
   
 
   
   
   
 
 
 
 
La nature au fil des saisons