La nature au fil des saisons - AOUT 2014

  - La limace léopard (Limax maximus)    
 
- L’azuré des nerpruns (Celastrina argiolus)    
    - Le Lotier corniculé (Lotus corniculatus)    
    - L’Eupatoire à feuilles de chanvre (Eupatorium cannabinum)    
         
         
 
La nature au fil des saisons      
           
             
      La limace léopard (Limax maximus)
      Ordre : Stylommatophora- Famille : Limacidés
       
   
De mœurs plutôt nocturnes, le temps pluvieux de ce mois a fait apparaitre nombre de limaces en plein jour; la plus commune parmi les grandes limaces, Arion rufus ,le plus souvent orange , est connue par la plupart d’entre nous. Aussi j’ai choisi de vous présenter la limace léopard, moins présente à Hinges, mais qui a pointé le bout de ses cornes dans mon entrée de garage en début du mois. Elle mesure au moins 13 cm de long ; de couleur grise à brun clair. Son bouclier est rayé de taches noires de 3 mm environ. Le reste du corps porte des rayures longitudinales plus longues de couleur noire également. Cette espèce vit dans les milieux humides (le long des cours d’eau et aussi dans les forêts). Elle se nourrit de végétation tendre, de mousses, de champignons, et parfois de congénères morts. Sa longévité : 2 ans et demi à trois ans. A deux ans elle pond en juillet / août et dans sa dernière année, en juin/juillet. L’espèce décrite a une sole blanchâtre unie (la sole est la partie qui permet la reptation). Une autre espèce a la sole bicolore, blanchâtre à bord sombre; ll s’agit alors de Limax cinereoniger.
 
     
             
 
 
         
 
 
 
 
 
             
 
             
       
 
      L’azuré des nerpruns (Celastrina argiolus)      
      Ordre : Lépidoptère- Famille : Lycénidés      
             
   
Bleu comme l’argus commun, il s’en différencie facilement: le dessus des ailes porte un liseré noir pour le mâle, et une large bande noire sur le dessus des ailes antérieures pour les femelles. Quant au dessous, il est entièrement blanc/bleuâtre avec des petits traits noirs.
Cette espèce est le plus souvent observée sur les herbes et les plantes basses, plus rarement sur les fleurs. Très commun de mars à septembre, il vole dans les chemins à proximité des arbres et des buissons. Très remuant et au vol très zigzaguant, il se pose pendant de courts instants. Son observation est donc plutôt difficile.
Comme son nom l’indique, il fréquente les nerpruns, mais aussi le lierre et de nombreuses autres plantes.
 
     
     
   
 
 
 
 
   
 
   
 
 
         
 
 

           
 
  Le Lotier corniculé (Lotus corniculatus)
      Ordre : Fabales – Famille : Fabacées      
             
   
C’est une plante herbacée de 5 à 30 cm de hauteur, utilisée comme plante fourragère. On la trouve dans les champs herbeux et les pâtures, le long des routes et dans les remblais (Friche du pont d’Hinges par exemple). Elle fleurit de juin à septembre. Les fleurs sont jaune vif, parfois orange veinées de rouge. Elles sont groupées au sommet des tiges ( de 3 à 7 fleurs). Elles deviennent des gousses brunâtres longues et étroites. Les feuilles sont alternes et pennées. Le lotier corniculé présente un intérêt entomologique : ses feuilles nourrissent les chenilles de 12 espèces de papillons dont 4 azurés, certains étant menacés. Les abeilles butinent ses fleurs.
 
 
         
 
 
 

       
 
   
 
 
 
 
 

 

   
      L’Eupatoire à feuilles de chanvre (Eupatorium cannabinum)      
      Ordre : Asterales – Famille : Astéracées      
             
   
Elle appartient à la même famille que la marguerite. Mais son inflorescence est différente: elle est formée de nombreuses petites fleurs tubulaires roses serrées les unes contre les autres sans ligules. Les ligules sont les faux pétales blancs chez la marguerite, autour des fleurs tubulaires jaunes. Les feuilles, palmées et dentées au bord, ressemblent à celles du chanvre, d’où son nom. La plante mesure de 50 cm à 150 cm. Elle pousse sur les lisières humides des bois, au bord des fossés et des rivières. (Chemin nord du bassin VNF par exemple). Elle fleurit de juillet à fin septembre.
Une multitude d’insectes se pose sur ses fleurs; ce sont surtout les mouches qui les fécondent. Elle attire également des papillons, notamment le rare Tabac d’Espagne ou parfois l’azuré des nerpruns.
 
         
 
         
 
   
 
   
 
   
 
   
 
         
           
         
 
 
 
 
La nature au fil des saisons