La nature au fil des saisons - Juillet 2019

   La nature au fil des saisons :
 
- Des libellules bleues
- Epipactis à larges feuilles
- Le Rossignol philomèle
    - La triphène fiancée  
- La Timandre des oseilles
       
     
 
 
Des libellules bleues
 

Le caloptéryx éclatant ( Caloptéryx splendens)

Ordre : Odonates - sous ordre : Zygoptères*- Famille : Caloptérygidés

C’est une espèce rare dans notre région . Sa présence dans notre village peut être qualifiée d’exceptionnelle !

L’espèce est visible d’avril à la fin septembre. Son habitat se situe le long des rivières lentes et canaux bordés de buissons . La femelle pond ses œufs sur les plantes aquatiques sous la surface. Pour cela elle plonge son abdomen sous l’eau.

Toutes ces conditions sont réunies à un seul endroit le long du courant du Turbeauté : entre la rue de Paradis et  la passerelle qui permet de franchir le courant.

L’Orthétrum brun ( Orthetrum  brunneum) très rare

Ordre : Odonates – sous ordre :Anisoptères*- Famille : Libellulidés

En ce moment l’espèce abonde .  Il vole le long des fossés, le long du turbeauté, près du canal  ou encore dans les champs. Il se pose fréquemment sur le sol. Le reste du temps il défend son territoire de chasse en faisant des allers/retours . Ses proies sont capturées au vol.

Le mâle et la femelle sont de couleur différente(voir photos). Celle-ci pond dans les eaux stagnantes ou faiblement courantes. Elles « largue » ses œufs par paquets au-dessus de l’eau.

Période de vol d’avril à septembre

L’orthétrum réticulé ( Orthetrum cancellatum)

Ordre : Odonates- sous-ordre : Anisoptères* – Famille : Libellulidés

C’est une espèce plus courante que les précédentes.

Le mâle a aussi l’abdomen bleu, mais le thorax est brun et les yeux verts ce qui évite la confusion avec l’O. brun. La femelle a l’abdomen jaune avec deux lignes noires. Le thorax est brun, les yeux et la face jaune/brun.

L’habitat est le même que celui de l’O. brun, mais l’espèce fréquente aussi  les endroits à faible densité de roseaux.(tout le long du Turbeauté)

La technique de ponte diffère également : la femelle frappe la surface de l’eau avec son abdomen tout en volant et pondant ses œufs ! 

Période de vol : d’avril à septembre

 

*Les différences

ODONATES

Les Zygoptères

Les Anisoptères

·        Corps fin

·        Ailes antérieures et postérieures identiques

·        Yeux fortement séparés

·        Ailes tenues jointives au-dessus du corps au repos

·        Vol peu rapide

·        Corps plus épais

·        Ailes postérieures plus larges que les antérieures

·        Yeux collés ou faiblement séparés

·        Au repos, ailes étalées

·        Vol très rapide

 

 
 
 
 
   
 
             
   
Epipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine)
    Famille : Orchidacées  

Bien qu’espèce commune, c’est une rareté dans le village. Habitante des sous-bois , elle a élu domicile au bas d’un talus du bois d’Hingette, seul bois de notre commune. L’endroit n’est pas très favorable à sa survie, car au bord de la route qui doit être entretenu, donc fauché.

Quelques pieds en retrait sont présents d’une année sur l’autre. Ses feuilles ovales ont de grosses nervures. Les fleurs sont vertes avec une lèvre inférieure rose. La floraison intervient en juillet/août. La plante est pollinisée par les fourmis(voir photo), les mouches, les bourdons, les guêpes et certains coléoptères.

Espérons que la plante ne soit pas fauchée avant floraison ? si tel est le cas ,je la remontrerai en fleurs.

 
 
 
     
     
       
    Le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos)  
    Ordre : Passériformes – famille : Muscicapidés  
   

«  Le chant du rossignol » qui ne connait pas cette expression. C’est vrai qu’il est remarquable ! Malheureusement on doit s’en contenter, car on l’entend, mais on ne le voit pas.

Il vit caché aux quatre coins du Bois d’Hingette, dans les parties les plus broussailleuses. Cette année, j’ai eu la chance inouïe d’être approché par l’un d’eux en Camargue et d’en observer un autre en train de chanter en Provence, ce qui me permet de vous le présenter enfin !

Il arrive chez nous au printemps pour nous quitter en septembre. Il rejoint alors l’Afrique, au sud du Sahara, en passant par le détroit de Gibraltar. Entre temps il se reproduit en mai/juin. Son nid se situe bas,  dans les buissons ou même au sol.

Sa nourriture se compose de petits insectes, d’araignées et de baies.

Les populations de rossignols chutent : au Royaume Uni elle est estimée à -90% depuis 1960 ! Et c’est donc avec bonheur que chaque année j’entend son chant qui indique son retour.

 
 
 
   
  Deux papillons de nuit visibles de jour.
       
    La triphène fiancée (Noctua pronuba)  
    Ordre : Lépidoptères – Famille : Noctuidés  

 

C’est une grande noctuelle de 4,5 à 5 cm d’envergure très commune de juin à octobre. Dérangée, elle quitte la haie où elle se cache le jour, elle dévoile alors ses ailes postérieures jaunes barrées d’une ligne noire : c’est à ce critère que vous l’identifierez. Souvent elle ne va pas bien loin et se pose dans la pelouse. La couleur de ses ailes antérieures la rende difficile à repérer. Cette couleur est variable : elle va du jaune / grisâtre au
brun / roux. Elles conservent une constante : deux taches claires et deux points ou traits noirs vers le bout des ailes.

La chenille est polyphage ; on la trouve par conséquent sur de nombreuses plantes.

Autres noms : La fiancée-Le Hibou - La noctuelle fiancée

       
 
 
 
 
         
         
La Timandre des oseilles (Timandra comae)
  Ordre : Lépidoptères – Famille : Géométridés
           

Autres noms : Timandre aimée – Phalène anguleuse

L’espèce vit dans les endroits humides tels que le bord des fossés ,autour des mares ,dans les haies par exemple. On la rencontre le jour en train de butiner les fleurs sauvages. La nuit aussi : la lumière l’attire. Sa période de vol : de juin à septembre en deux générations.

La chenille se nourrit sur les Rumex, les Renouées et Persicaires et d’autres plantes basses.

 
 
 
 
       
     
 
La nature au fil des saisons