La nature au fil des saisons - Septembre 2017

  La nature au fil des saisons    
 
- Cuivré commun ou Bronzé (Lycaena phlaeas)
- La symphorine (Symphoricarpos albus)
- Le Chénopode blanc (Cheponodium album)
    - Le Frelon d’Europe (Vespa crabo)  
       
    Cuivré commun ou Bronzé (Lycaena phlaeas)  

Ordre ; Lépidoptère- Famille : Lycénidés

C’est un petit papillon réputé commun. On le rencontre toutefois peu dans notre village. Visible de mai à octobre, c’est plutôt en septembre /octobre qu’on le rencontre dans les jardins et la réserve naturelle du village par une belle journée ensoleillée. Il y a  deux à trois générations par an. Les adultes butinent les fleurs dont celles de la luzerne. Les plantes /hôtes  sont les rumex (oseilles sauvages). Les femelles pondent sous leurs feuilles et les chenilles s’en nourrissent. L’espèce passe l’hiver sous forme de chenille.

 
   
 
 
             
       
       
       
  La symphorine (Symphoricarpos albus)
    Famille : Caprifoliacées  
   
 

C’est un petit arbuste aux feuilles caduques originaire d’Amérique du Nord introduit en Europe à des fins décoratives qui s’est naturalisé par la suite. On peut en voir quelques exemplaires dans le chemin qui longe le bois d’Hingette. Il est reconnaissable à ses petites fleurs roses et blanches  et à ses grosses baies blanches qui perdurent jusqu’en octobre.

En septembre ses fleurs riches en nectar attirent les abeilles et nombres d’autres insectes qui s’en délectent.

   
 
   
 
   
             
           
     
    Le Chénopode blanc (Cheponodium album)
    Famille : Chenopodiacées
 

 

Cette plante à fleurs décline différentes nuances de vert si bien qu’on pourrait la prendre pour une herbe ! Elle est d’ailleurs considérée comme mauvaise herbe. Autrefois cultivée,  elle a aussi pour nom « épinard sauvage ». C’est dire qu’elle est comestible ; aujourd’hui il vaut mieux ne pas la consommer car très résistante aux herbicides, ses graines concentrent les pesticides épandus dans les champs.

Elle pousse un peu partout : on la trouve aussi bien au bord des champs que dans les friches ou au bord des routes.

 

 

   
   
 
   
             
 
    Le Frelon d’Europe (Vespa crabo)  
    Ordre : Hyménoptères – Famille : Vespidés  
   
 

Dans ma quête d’espèces nouvelles, j’ai découvert un individu mort. Il faut savoir que le cycle de vie de cet insecte n’excède pas un an, sauf pour les jeunes femelles fécondées qui passeront l’hiver à l’abri et fonderont une nouvelle colonie au printemps prochain.

Le Frelon est une guêpe XXL de 18mm à 28mm selon le sexe et de 35mm pour une reine. Par rapport à une guêpe habituelle, outre la taille, vous le reconnaitrez à la couleur orange /roux  de la tête et du thorax et à son vol bruyant.

Si vous le rencontrez, il fera peur. Surtout ne faite pas de geste, car il n’est pas agressif et ne vous piquera pas si vous restez calme. Si c’est vous qui l’approchez, restez à distance (3m suffisent).

Si par malchance, il construit son nid sur votre habitation, il faut le faire détruire par un professionnel expert agréé qui utilisera un produit autorisé et adapté. Une combinaison intégrale et des gants sont nécessaires et souvent une grande échelle. Normalement le nid est construit dans un arbre creux, sous un abri et parfois dans la terre. Il est constitué de bois arraché mélangé à de la salive ; la matière ressemble à du carton.

Le frelon asiatique est un redoutable prédateur : il consomme nombre de mouches, parfois d’autres guêpes. Il s’attaque aussi aux chenilles, papillons de jour ou de nuit, sauterelles ou criquets. A ce niveau, c’est un super allié des jardiniers et cultivateurs.

   
   
 
   
 
   
   
           
       
       
     
           
   
           
   
   
   
   
   
   
   
         
   
   
     
     
     
   
           
   
   
   
   
   
   
 
           
 
 
La nature au fil des saisons