La nature au fil des saisons - JUILLET 2017

  La nature au fil des saisons    
- L’Odynère antilope
- La Mégachile maritime
- Petite centaurée délicate
- Centaurée noire
       
       
 
L’Odynère antilope ( Ancistrocerus antilope)
Ordre : Hyménoptères – Famille : Vespidés
             
 

De nombreux hyménoptères s’organisent en société comme les fourmis, les abeilles ou les guêpes sociales : chaque individu y occupe une fonction, une reine qui pond, des ouvrières qui alimentent les jeunes, nettoient ou protègent la colonie. Notre odynère appartient à une seconde catégorie :les guêpes solitaires et maçonnes.

Son nid se trouve dans les murs ou les parois sableuses qu’elle creuse. Un petit accès maçonné est confectionné pour entrer. Elle nourrit ses larves de petites chenilles de pyrales (papillon) qui sont nuisibles aux cultures. C’est donc un allié du jardinier ! Les adultes butinent.

   
             
       
       
    La Mégachile maritime (Megachile maritima)  
  Ordre : Hyménoptères – Famille : Apidés
       
 

C’est  une abeille solitaire. On la rencontre de juin à août surtout sur le littoral. Elle butine les cirses, les chardons et les centaurées et possède une brosse ventrale importante qui accroche le pollen. Elle relève souvent son abdomen.

En Amérique du Nord, elle est élevée afin de polliniser les champs de luzerne.(l’abeille domestique étant trop grande). Depuis son utilisation, les agriculteurs ont constaté une hausse des rendements. A l’état naturel, l’espèce diminue en même temps que diminue l’espace réservé aux fleurs sauvages.

Son nid se situe dans un tunnel naturel, une tige creuse par exemple. Elle le remplit de cellules de la grosseur d’un dé à coudre. Chaque cellule est confectionnée avec des morceaux de feuilles qu’elle découpe avec la précision d’une couturière. Elle les colle avec sa salive. Avant de refermer, elle dépose un œuf et remplit de pollen qu’elle humidifie avec du nectar. Lorsque le tunnel est plein, elle bouche l’entrée avec des morceaux de feuilles selon la même méthode.

   
 
 
             
           
     
    Petite centaurée délicate (Centaurium pulchellum)
    Famille : Gentianacées
   
 

Elle pousse dans les milieux humides un peu asséchés : on peut l’observer près de la mare principale du bassin VNF 55 à côté du canal.

Petite, elle est néanmoins très repérable par sa couleur d’un beau rose franc et aussi par le nombre de fleurs qui forme presqu’un tapis ! La plante porte des feuilles sur la tige uniquement, ce qui la distingue de la petite centaurée commune qui a une rosette de feuilles au pied.

Malgré le nom, il n’y a aucun lien de parenté avec la centaurée noire qui fleurit en même temps et qu’on trouve le long des chemins. (voir  ci-après)

La plante fleurit de juin à septembre

   
 
   
 
   
             
 
    Centaurée noire  (Centaurea nigra)  
    Famille : Astéracée  
   
 

Cette plante est commune et colorée. La tige porte des feuilles pointues, celles du bas, un peu dentées. Cela la différencie des cirses (même famille) de couleur voisine ou identique qui ont des feuilles épineuses et de la centaurée scabieuse aux feuilles basales lobées. La tête florale est composée de fleurons tubulaires pourpres rougeâtres.

On l’observe le long des chemins de juin à septembre.

   
   
 
   
   
   
   
           
       
       
     
           
   
           
   
   
   
   
   
   
   
         
   
   
     
     
     
   
           
   
           
 
 
La nature au fil des saisons