Voeux de Monsieur André Delory, Maire LE 6 JANVIER 2007

  Voici le discours prononcé par Monsieur le Maire lors de la présentation des voeux de la municipalité à la population et aux représentants des administrations :
 
           
   
 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
           
    Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,  
             
  Rituellement, chaque année, nous nous retrouvons pour la traditionnelle cérémonie des vœux.
Au nom de la municipalité, je vous adresse tous nos vœux de santé, de prospérité. Je souhaite ardemment que cette nouvelle année soit pour vous, riche de projets et de réussite, qu’elle vous apporte ainsi qu’à ceux qui vous sont chers la réalisation de toutes vos espérances.
J’aborderai ce soir simplement deux sujets purement hingeois mais qui marqueront longtemps notre village :
L’un concerne l’année 2006 ;
L’autre l’année 2007.
Fin décembre 2006, notre Plan Local d’Urbanisme est entré en vigueur, remplaçant le Plan d’Occupation des Sols. Il a fallu 3 ans d’études, de réunion, de concertation avec les différents services et acteurs pour le voir aboutir.
Ce document façonne notre village pour une période de 10 à 15 ans. Il structure son développement autour d’un projet global d’aménagement qui vise à concilier le développement du village avec le maintien et le respect de l’environnement qui en fait son principal attrait.
Il réaffirme la volonté de la municipalité d’assurer un développement urbain équilibré. Il prévoit de densifier et de renforcer le centre bourg. Dans toutes les zones d’urbanisation future, il est essentiel de concevoir une diversité des typologies d’habitat (accession à la propriété, lot libre, locatif). En effet, fort de son attractivité résidentielle, Hinges connaît une augmentation importante du prix du foncier, excluant une partie de la population de la possibilité de résider sur place. Je pense principalement aux jeunes qui débutent en couple. Il prévoit aussi de valoriser le cadre de vie des habitants :
Améliorer les espaces publics,
Développer et qualifier les structures publiques.
Pour mieux maîtriser l’urbanisation du village, la municipalité a décidé d’instaurer avec le PLU, le droit de préemption urbain sur l’intégralité des zones urbaines et à urbaniser.
L’autre point que je vais aborder, c’est l’aménagement du centre bourg.
Nous avons un centre bourg formé par l’Eglise, le monument aux morts, les salles des fêtes, le stade, les écoles, les principaux commerces et services et un terrain d’un hectare non aménagé. La volonté de la municipalité est de créer sur ce lieu central un espace de stationnement en dehors de la voie publique tout en s’efforçant de maintenir, autant que faire ce peut, son caractère verdoyant. La première phase d’aménagement a consisté à modifier le tracé de la rue des fusillés avec un effacement des réseaux et à créer des places de stationnement, ce qui permet aux Parents et aux enfants d’accéder en toute sécurité aux écoles sans traverser la chaussée. Mais le manque de places de parking est perceptible aux heures d’entrée et de sortie des écoles, lors des manifestations dans les salles des fêtes, au stade, ou lors de cérémonie à l’Eglise. La seconde phase d’aménagement poursuit un triple objectif :
Embellir le centre,
Pourvoir de manière sécurisée aux besoins de stationnement,
Maintenir l’aspect verdoyant du centre de la commune.
Le projet de la municipalité est divisé en 3 zones :
une zone de stationnement ce té église et rue des fusillés,
une zone de stationnement entre la salle des acacias et les écoles,
une plaine de jeux en bordure de stade.
Le projet tient également à affirmer que la circulation piétonne est la bienvenue. Son aménagement sera soignée et, grâce à un revêtement minéral particulier, sa présence sera visuellement très marquée, pour rappeler que l’espace aménagé n’est pas entièrement voué à l’automobile.
Les espaces de stationnement seront encadrés par des haies basses qui dissimuleront au maximum les automobiles. La petite centaine de places créées se fera sur un sol stabilisé mais engazonnée pour conserver au maximum un aspect verdoyant. Les espaces verts qui marqueront le pourtour des zones de stationnement et les îlots centraux seront largement plantés d’arbustes d’ornements et d’arbustes tapissant. Nous avons demandé aux auteurs du projet de minimiser l’imperméabilisation de cet espace et de sauvegarder les arbres existants.
L’idée date déjà de quelques années : les esquisses et croquis étaient dans les cartons. Mais, à l’époque, nous avions d’autres priorités notamment les écoles et le restaurant scolaire. De plus, son financement n’était pas assuré. Les subventions pour l’aménagement des centres bourgs étaient très difficiles à obtenir surtout pour une petite commune. Cette opération est maintenant possible grâce aux fonds de concours créés par la Communauté d’agglomération Artois Comm, qui participe pour 30% à la dépense hors taxe. Je salue cette démarche solidaire au sein de l’agglomération.
Bonne Année 2007