Pose de la première pierre, le 13 Novembre 2009,
pour la "Résidence les Hirondelles"

 
   
     
     
     
     
     
     
     
     
     
             
 
   
     
     
     
     
     
     
     
     
     
             
 
             
 
Discours prononcé par le Monsieur André DELORY, Maire d'Hinges
 
             
 
Nous attendions ce jour avec impatience. En plus c’est un vendredi 13, jour de chance dise certain, jour de malchance dise d’autre, en tout cas pour Hinges c’est un jour de chance.
 
 
Depuis 2003 nous sommes sur ce projet d’urbanisme de cette zone prévue au POS et ensuite au PLU.
Enfin, nous sommes arrives au bout de nos peines, ce qui nous fait oublier toutes les péripéties, les déboires, et les étapes délicates que nous avons franchies.
Cette zone d’urbanisation marque notre volonté de renforcer le centre du bourg, et de répondre à l’attente de notre population, tout en préservant la qualité environnementale de notre village, ce qui en fait son charme.
Elle est située à proximité immédiate de l’Eglise, des équipements publics, des commerces et vient se connecter directement sur les voies structurantes de la commune, Rue Neuve d’un côte, Rue de Béthune de l’autre. Notre commune est située en zone prioritaire, et la demande de logements est grande. Que ce soit en locatif, en accession, ou en lot libre. Devant la Mairie, nous avons 23 logements locatifs construits par Pas de Calais Habitat. A chaque permanence, je reçois au moins 2 ou 3 personnes qui viennent me solliciter pour un logement.
 
     
     
 
 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
 
Le projet qui vous est présenté comprend du locatif, de l’accession, et de lots libres. Il répondra en partie, à l’attenté de la population :

- Jeunes qui s’installent en couple et ne trouvent pas de logement sur la commune.
- Couples plus âgés qui voudraient réaliser leur rêve devenu inaccessible, souvent à cause de la pression foncière très forte sur la commune.
- Retraites pour qui la maison maintenant trop grande est devenue une lourde charge.

Cet urbanisation à taille humaine, cette mixité voulu par la municipalité correspond au modèle de société que nous voulons, et marque notre volonté d’avoir une politique de développement maitrisée et équilibrée.

 
   
   
 

Mon cher Président, merci d’être parmi nous aujourd’hui et fidele à ma réputation d’homme exigent, je te donne rendez-vous fin d’année 2010, pour remettre les premières clefs.